1988
Oxia


L'Oxia est une voiture technologique, un véhicule synthèse développé à partir du savoir-faire des stylistes et des ingénieurs Peugeot. C'est le prototype roulant d'un coupé " Grand Tourisme Haute Performance " tel que nous en rêverions.
Déjà au salon de Paris 1986, Peugeot avec la Proxima avait laissé libre court à ses créateurs. L'Oxia est plus aboutie et Peugeot a fait appel à ses stylistes bien sûr, mais aussi à ses aérodynamiciens sans lesquels on ne peut concevoir une automobile de haute performance. Sans être une voiture de compétition, l'Oxia a des performances nécessitant des appuis aérodynamiques importants. La position centrale arrière du groupe motopropulseur a permis le dessin de l'avant sans autre contrainte que la beauté et la finesse
Oxia est un concentré du savoir-faire Peugeot dans tous les domaines : moteur, liaisons au sol, électronique embarquée, matériaux composites, aérodynamique, style, ergonomie…
2 exemplaires furent construits. Un sans moteur fut vendu par Artcurial en 2009 pour 141528 Euros et est maintenant aux USA. L’autre complet et roulant est au Musée Peugeot de Sochaux.

Voir en fin de page les caractéristiques et le descriptif détaillé.

















POINT DE DEPART DU TEMPS...
Les stylistes et les ingénieurs qui exercent quotidiennement leurs talents sur les produits, existants ou à venir de la gamme d'Automobiles Peugeot, sont les mêmes qui ont signé la forme et le contenu technique d'OXIA, prototype roulant de coupé "Grand Tourisme Haute Performance", véhicule-synthèse développé à partir du savoir-faire et de la maîtrise technologique d'Automobiles Peugeot.
Après avoir fait entrevoir, en 1984 au Salon de Paris, l'automobile de demain en dévoilant leur rêve commun nommé QUASAR, après avoir laissé leur imagination voyager, en 1986, jusqu'aux frontières du possible autour de PROXIMA, ces mêmes créateurs sont parvenus aujourd'hui à concilier leurs rêves avec la réalité du mouvement.
4,61 m de longueur, 2,02 m de largeur et 1,13 m de hauteur, telles sont les cotes d'OXIA sculptée par les stylistes qui ont eu souci, au plan visuel, de révéler déjà tout le potentiel de cette voiture en respectant les contraintes imposées tant par les motoristes et les responsables des liaisons au sol que par les aérodynamiciens.
Le moteur 6 cylindres en V de 2849 cm3 qui anime OXIA est placé en position transversale centrale arrière. Suralimenté par deux turbo compresseurs, il respire à pleins pistons grâce à ses 24 soupapes, dont le ballet ardent est réglé par 2x2 arbres à cames en tête. L'alimentation et l'injection sont gérées par système Bosch Motronic. La puissance disponible atteint 500 kW CEE (680 ch) à 8200 tr/mn. Une puissance exploitée par quatre roues motrices et directrices, maîtrisée par différentiels AV et AR à glissement piloté, d'une part et, d'autre part, par un freinage ABR. La transmission intégrale est permanente tandis que la direction, à assistance variable, agit sur des roues de 17" chaussées de pneumatiques bénéficiant du système MTM de Michelin.

SCULPTURE DE CARBONE
Coupé deux places, OXIA n'est pas une voiture de course. Cependant, les performances qu'elle revendique ont conduit à un dessin de carrosserie - intégrant notamment des appuis aérodynamiques - qui n'est pas sans rappeler certaines silhouettes résolument sportives.
La position du moteur, implanté transversalement sur la partie centrale arrière, permet de libérer la partie avant de sa fonction "contenant". Le capot court et plongeant accueille la partie basse d'un pare-brise généreux et très incliné. La quasi absence de porte-à-faux avant et arrière, résultant du positionnement des roues "aux quatre coins du véhicule", libère au maximum l'espace au bénéfice de l'habitacle donnant ainsi au conducteur et au passager une vision claire de leur environnement.
Poursuivant sa courbe, la bulle habitacle vient mourir tangentiellement à la partie arrière de la carrosserie surmontée d'un aileron mobile. Les vitres latérales, respectueuses de la proportion par rapport aux flancs d'OXIA, participent au dessin vivace de la carrosserie. Elle s'élargit progressivement vers l'arrière bien assis sur de larges roues en alliage léger.
La peau d'OXIA est faite d'un revêtement en carbone kevlar époxy collé sur une structure nid d'abeille aluminium. Son nacré, obtenu par l'utilisation d'une teinte gris métallisé très clair, met parfaitement en valeur une sculpture originale rendue possible par l'exploitation de matériaux modernes qui, aujourd'hui, autorisent le tracé de lignes plus à même d'affronter le verdict du temps. Deux rétroviseurs extérieurs, réglables électriquement, offrent un positionnement original a hauteur des yeux, ménageant ainsi au conducteur, avec le rétroviseur intérieur situé dans le même alignement, un large champ visuel. OXIA, dont la signature discrète apparaît en sérigraphie bleue soulignée de vert, ne répond pas, comme Proxima, au nom d'une étoile, mais à une région de la planète MARS appelée "OXIA PALUS", longitude 0, latitude 0, point de départ possible du calcul du temps martien.

NOBLESSE DU CUIR ET HAUTE TECHNOLOGIE POUR L'UNIVERS INTERIEUR
Puisant dans l'image de marque d'Automobiles Peugeot, l'imagination créative des stylistes du Centre d'Etudes de La Garenne, canalisée par le réalisable et l'industriellement possible, s'est voulue respectueuse de la philosophie du style intérieur d'un constructeur soumis aux impératifs de la fonctionnalité et de l'élégance.
Le poste de pilotage se veut à la fois luxueux et rationnel. La façade de la planche de bord en aluminium anodisé bleu acier est en harmonie avec un revêtement tout cuir de couleur anthracite, éclairé par le vert électrique des indications imprimées sur les différents cadrans du combiné. La moquette est traitée dans un ton bleu lumineux, tandis que les panneaux de portes reprennent les tons gris anthracite et bleu déjà employés. 
Les sièges à commandes électriques sont recouverts de cuir. Conducteur et passager disposent chacun d'un harnais de sécurité cinq points.
Les fonctions du véhicule sont réunies sur deux modules: l'un réservé spécifiquement à la conduite, l'autre destiné à la communication.
Les principales informations de fonctionnement sont données sous une présentation qui est soit analogique, soit digitale.
L'originalité réside dans la centrale de communication qui comporte un ordinateur PC compatible avec ses équipements périphériques (écran LCD couleur, clavier alpha-numérique, tracker ball, lecteur de disquettes) un radio-téléphone lui est couplé.
L'ordinateur permet la gestion de la climatisation - qui, à l'arrêt, est alimentée par 18 cellules solaires favorisant une circulation d'air dans l'habitacle - mais aussi l'accès aux banques de données liées au déplacement, ainsi que l'aide à la navigation.
Un ensemble haute fidélité vient compléter ces équipements baignant les passagers dans un univers "oxyaphonique" laissant le bruit, pourtant agréable, du V6 bi-turbo à ceux qui le regarderont prendre le chemin d'une nouvelle liberté.
Voiture d'exception par son style extérieur et son aménagement intérieur, OXIA par la technologie avancée dont elle bénéficie et qui l'autorise à offrir des performances exceptionnelles est l'archétype du rêve automobile enfoui au plus profond de l'homme moderne ; OXIA est une voiture que chacun voudra posséder et que personne ne pourra acquérir.
Le rêve ne se vit bien que dans l'inaccessible.
 
 
Caractéristiques :
 
Moteur : V6 à 90°, arrière central, transversal
Alésage-Course : 91 x 73 mm
Cylindrée : 2850 cm3
Distribution : double arbre à cames en tête par rangée de cylindres, 4 soupapes par cylindre
Alimentation : allumage et injection cartographique géré par deux calculateurs Motronic MP 1.2
Suralimentation : deux turbocompresseurs
Puissance Maximum : 680 cv à 8200 tr/min avec une pression de suralimentation de 2.7 Bars
Boîte de vitesses : mécanique à six rapports + M.A. , quatre roues motrices
Embrayage : bi-disque à garniture céramique, métallique
Châssis : en panneaux " nid d'abeille " et profilé en aluminium
Carrosserie : coupé deux places, arceau cage tubulaire, éléments en carbone, kevlar et résine epoxy
Suspension avant : roues indépendantes, doubles triangles superposés, combinés ressort-amortisseur
Suspension arrière : roues indépendantes, doubles triangles superposés, combinés ressort- amortisseur
Empattement : 2800 mm
Poids à sec : 1374 kg en ordre de marche
Freins : hydrauliques à disques ventilés, étriers à quatre pistons, sur les quatre roues, système antiblocage
Roues : monobloc en alliage de magnésium de 17 pouces de diamètre
Pneumatiques : Michelin de 235/4T x 17 à l'avant et 285/40 x 17 à l'arrière



 


 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement