1991
405 Hybride


Présenté en juillet 1991 au salon de Francfort, la 405 hybride est le fruit du projet VERT (Véhicule Electrique routier à Turbine), démarré un an plus tôt. Elle est équipée du 1.8L Diesel XUD7T des 205, se logeant sous le capot et de deux moteurs électriques identiques, l’un à l’arrière du véhicule, l’autre au centre, développant chacun une puissance de 27.5 ch, soit une puissance totale de 55ch. Ce sont ces deux moteurs reliés aux roues arrières qui servent à faire avancer ce véhicule, et lui permet d’atteindre une vitesse de 130 km/h. En effet, le 1.8L Diesel reçoit, à la place d’une boite de vitesse, un générateur triphasé, servant à recharger les batteries 230 volts Cadium-Nickel d'un poids de 200kg, situées dans le coffre. Ainsi équipée, la  405 break hybride pouvait rouler 70 km avec les batteries chargées (moteur Diesel à l’arrêt). Il suffisait de 20 minutes de fonctionnement du moteur diesel (qui est régulé électriquement à 3500 tr/mn) pour recharger les batteries (celle-ci peuvent être rechargées pendant que la voiture roule). Une batterie de 12 volts est toujours présente dans le véhicule pour alimenter les divers accessoires. Après le salon de francfort, Peugeot remplaça le moteur diesel par une turbine à gaz à hydrogène.





 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement