2012
208 R2 Présentation

 

PEUGEOT 208 R2 : RE-GENERATION SPORTIVE.
 
Présentation au Tour de Corse en mai 2012
 
Avec la volonté de réinventer les codes qui ont construit le succès des stars 205, 206, 207, Peugeot n’a pas hésité à bousculer certains principes, à les « ré-générer », pour créer : la Peugeot 208. Déclinées en trois versions pour la compétition, les 208 « by » Peugeot Sport vont accompagner le lancement commercial. Première de la saga, la 208 R2, ouvrira le Tour de Corse avec le duo Stéphane Sarrazin – Benjamin Veillas le 10 mai prochain.
Trois déclinaisons sportives de la 208 Annoncé fin 2011, le développement des Peugeot 208 en version compétition s’intensifie et se précise. La première de la lignée, la R2, est désormais prête à afficher ses atouts à l’occasion du Tour de Corse du 10 au 12 mai. Deux autres déclinaisons de la 208 verront le jour d’ici la fin de l’année 2012 avec la version circuit, très proche de la R2, destinée à l’accession au sport automobile notamment dans le cadre des Rencontres Peugeot Sport. Puis, la très attendue 208 répondant à la réglementation « R5 », destinée à succéder à la 207 Super 2000 dans les championnats nationaux et internationaux en rallye, se dévoilera en septembre prochain.
 
Voir en fin de page le détail des caractéristiques.

 
























 

Recréer une icône
« Avec la 208, Peugeot s’est donné les moyens de recréer une icône » confiait Laurent Blanchet, responsable de la Gamme produit Peugeot lors du lancement. « L’esprit des 205 et 206, la fonctionnalité de la 207, le tout dans une modernité 208. » enchaînait Xavier Peugeot, Directeur Produit Peugeot. Ainsi, au travers, entre autre, de la décoration de cette R2, le style de Peugeot a souhaité saluer le lancement sportif de la 208 en lui insufflant des valeurs émotionnelles fortes au travers d’une griffe mythique tout en affichant des traits résolument modernes.
 
Dans cette configuration, la 208 R2 ouvrira le mythique Tour de Corse en voiture « 0 » du 10 au 12 mai dans le cadre de la quatrième manche de l’Intercontinental Rallye Challenge. Personnage emblématique de Peugeot Sport, Stéphane Sarrazin assisté de Benjamin Veillas, pilotera la petite bombe et poursuivra en Corse au lendemain de la course pour une semaine d’essais. Il sera ainsi l’un des nombreux pilotes à avoir contribué au développement de la 208 R2.
 
208 : devenir la nouvelle référence sur un segment concurrentiel
Le modèle R2, nécessaire voire indispensable dans la gamme fera office de fer de lance. Abordable, performante, idéale pour débuter et pour assouvir sa passion, la 208 R2 a effectué ses premiers tours de roues fin 2011. Son objectif est de remplacer l’actuelle 207 RC Rallye qui est, entre autre, utilisée dans le cadre du « Volant » mais aussi de conquérir des victoires de catégorie à l’international. Plusieurs constructeurs disposent d’une voiture de compétition répondant à cette règlementation R2 : Peugeot, Ford, Renault, Citroën. Peugeot Sport s’est fixé comme ambition d’être la nouvelle référence de la catégorie en performances et également en coûts d’exploitation. Il fallait aussi mettre l’accent sur la fiabilité notamment dans les domaines sensibles : transmission, systèmes électrique et électronique. Un autre objectif fut de simplifier l’exploitation en diminuant le nombre de pièces nécessaires à la transformation « Terre – Asphalte ». Ceci est rendu possible en ayant un maximum de pièces communes à ces deux configurations, en regroupant des fonctions entre elles et également en piochant dans la banque d’organes communs compétition clients du groupe PSA.
 
Ré-génération de style
A partir d’une silhouette compacte, de porte-à-faux réduits, d’enchaînements fluides entre capot et montant de baie, les codes esthétiques de la Marque ont été réinventés, tant dans leurs caractéristiques principales que pour chaque détail.
Ainsi, la face avant, véritable signature génétique, dévoile un nouveau visage de la Marque, particulièrement charismatique. Son regard félin se montre plus moderne, riche et raffiné.
L’avant se révèle au final à la fois fort et vivant, doux et racé, technologique et souriant, naturel et sophistiqué.
 
Ré-génération technique vue par Yann Goraguer, chef de projet 208 R2

Allègement : « La coque de la 208 a bénéficié d’un allègement d’environ 40 kilos par rapport à la 207 ! Le gabarit de la 208 est d’autre part un fantastique atout pour la R2 avec son empattement long qui procure une excellente stabilité du châssis. Le travail d’allègement sur la structure permet d’abaisser encore le centre de gravité, de centrer au mieux les masses et de réduire les inerties déjà naturellement faibles sur cette voiture à petits porte-à-faux. Tous ces éléments concourent à doter la 208 R2 d’un excellent comportement routier. »
Structure moderne « Dotée d’une coque renforcée par arceau multipoints soudé, la 208 R2 a réalisé un véritable « step » en matière de sécurité et de rigidité par rapport à ses concurrentes et ce grâce à un nouveau processus de fabrication ».

Motorisation moderne : Réglementation oblige, Peugeot Sport a développé pour la 208 R2 un tout nouveau moteur 1 600 atmosphérique sur la base du moteur 1.6 VTi qui équipe certaines versions de 208.
« Nous sommes donc partis d’une feuille blanche pour le développement compétition et ainsi atteindre les 185 chevaux du cahier des charges tout en intégrant les nouveaux éléments liés au moteur série, que sont les basses consommations et les faibles émissions de CO2. C’est un moteur très moderne avec un double calage variable : admission et échappement. En groupe R, on doit conserver un certain nombre de points d’origine comme la taille des soupapes. Celles du 1.6 VTi ainsi que l’admission sont plus petites que dans le 1.6 que nous maîtrisions auparavant. Sur un moteur atmosphérique, soupapes et admission sont les points clef de la performance. Il a donc fallu travailler, en collaboration avec Sodemo, d’avantage sur la plage et donc la facilité d’utilisation que sur une puissance pure, souvent inexploitable en rallye. Ceci a été possible grâce au calage variable (déphasage). Les kits seront vendus avec le moteur monté, rodé et courbé ».

Boîte de vitesses innovante : « Là aussi, ce fut nouveau pour nous. Elle dispose de 5 rapports à commande séquentielle mécanique. Le levier est supporté par la colonne de direction. L’architecture de la commande est identique à la 207 S2000. C’est une évolution significative pour une voiture de cette catégorie où la commande était plus classique, fixée sur le plancher. Le levier est beaucoup plus court, il est placé plus haut et la commande est plus directe puisqu’elle se fait dans l’axe de la boîte. Ca va dans le sens d’une précision améliorée. C’est un système qui est beaucoup plus rigide puisqu’il est plus court, plus léger et plus dans l’axe. La boîte de vitesses dispose d’une innovation au niveau de son refroidissement par air. Il y a une captation d’air en façade avec circulation d’air forcée sur des ailettes qui sont intégrées dans la partie avant de la boîte de vitesses et qui permettent de refroidir le carter et l’huile ».

Réduction de consommation : Le poids réduit, l’aérodynamique travaillée et le moteur atmosphérique permettent d’obtenir une consommation en carburant très réduite par rapport à la 207 RC Rallye. Cela contribue de manière significative à baisser les coûts d’exploitation.

Suspensions performantes. « On a repris une valeur sûre avec des amortisseurs réglables 3 voies, plus une butée hydraulique réglable qui n’était pas au catalogue de notre fournisseur Öhlins. Ce fut donc un développement nouveau. La R2 dispose aussi de triangles spécifiques qui permettent une augmentation de de la course de suspension. C’est ainsi un gain en débattement, donc en motricité et donc en performance».

Direction hydraulique. « Elle est également spécifique à la 208 R2. Contrairement à la série (direction électrique), nous sommes passés à une direction assistée hydraulique, une crémaillère hydraulique avec une démultiplication réduite pour la précision et le confort de pilotage. C’est une demande récurrente des pilotes. Ils veulent une direction plus directe et l’utilisation de l’hydraulique permet, entre autre, une meilleure remontée d’informations notamment sur la terre. »

Freins avec étrier unique : « Les diamètres sont imposés par la réglementation. S’agissant de consommables, il faut qu’ils soient performants, fiables et relativement économiques. Pour simplifier à la fois la nomenclature et le passage terre/asphalte (et inversement), nous avons opté pour un étrier unique Alcon et un montage de disque issu de la série ré-usiné. Nous avons ainsi un montage flottant et un passage terre/asphalte uniquement par changement d’entretoise de fixation d’étrier ».

Embrayage : le diamètre de 184 mm et le monodisque sont imposés, Peugeot Sport a fait appel à Alcon pour équiper ses R2.

Roues : Les roues font aussi l’objet d’une réglementation ferme quant à la taille des jantes (dimension largeur diamètre) et leur poids.

Pneumatiques : l’ensemble du développement de la 208 R2 a été réalisé avec des montes Michelin, partenaire de Peugeot Sport.
 
Série-Sport : un développement en collaboration pour un coût d’exploitation maîtrisé.
Peugeot a réalisé un véhicule qui marque un véritable saut de génération. Le travail de Peugeot Sport a consisté à lui apporter, en étroite collaboration avec les experts du groupe PSA, les adaptations nécessaires à la compétition et répondant évidemment à la réglementation. « Nous sommes sans cesse en relation avec les différents services techniques du groupe, explique Alexis Avril, responsable technique compétition clients Peugeot et Citroën. Au début d’un tel projet, on bénéficie des compétences et connaissances internes pour nous permettre d’avancer dans le développement et notamment sur des sujets pointus. Les transmissions de la 208 R2 par exemple sont entièrement fabriquées dans les usines PSA sur un cahier des charges « compétition ». On bénéficie de l’expertise, du savoir-faire et de l’expérience de la « série » sur les matériaux, les traitements, les gammes et les process. La 208 étant dotée d’une mécanique nouvelle et moderne, nous avons beaucoup échangé avec les experts maison dans les différentes phases de nos développements. Puis, avec la réglementation et dans un objectif de limitation des coûts, nous faisons régulièrement appel à nos homologues pour chercher la pièce la plus adaptée à piocher dans la banque d’organes « série », option qui s’avère souvent plus facile pour l’approvisionnement et peu coûteuse ».
 
La commercialisation
Le kit de pièces spécifiques de la 208 R2 sera disponible au tarif unique de 37.500 € HT que ce soit en version terre ou asphalte, moteur assemblé et carte grise incluse. Il sera également possible d’acquérir la 208 R2 montée et immatriculée par Peugeot Sport en version terre ou asphalte au prix de 57.500 € HT.
Enfin, deux kits réversibles de passage terre/asphalte et asphalte/terre seront disponibles.
Livraison en novembre 2012 auprès de Racing Shop.
 
Fiche technique
 
Moteur
Type : EP6C (pistons, bielle, AAC spécifiques).
Cylindrée : 1.598 cm3
Alésage/course : 77 mm x 85.8 mm
Puissance maxi : 185 ch / 7800 tr/mn
Couple maxi : 19 m.daN / 6300 tr/mn
Puissance au litre : 116 ch/l
Réservoir : 60 l
Alimentation : injection indirecte (Magneti Marelli), mono-papillon motorisé
Distribution : 2 arbres à cames en tête entraînés par chaine avec déphasage d’ACC admission et échappement
 
Boîte de vitesses
Boîte de vitesse : séquentielle 5 rapports à commande mécanique, 3 couples homologués
Différentiel : autobloquant à rampe pré-chargée.
Embrayage : commande hydraulique
mono-disque céramétallique (Ø184 mm)
 
Freins / Direction
Freins AV : disques flottants ventilés
- Asphalte Ø310 x 30 mm
- Terre Ø285 x 26 mm
étrier 4 pistons à fixation radiale
Freins AR : disques pleins Ø290x8 mm
étrier 2 pistons à fixation radiale
Frein à main : commande hydraulique
Direction assistée hydraulique
 
Trains roulants
Suspensions AV : pseudo McPherson, triangles spécifiques rotulés
Barre antiroulis avant spécifique interchangeable sur paliers lisses (3 choix de raideur) jambe de force spécifique: alum. forgé (réglage carrossage côté pivot).
Suspensions AR : essieu en « H » renforcé et modifié pour barre antiroulis interchangeable (3 choix de raideur)
Amortisseurs AV / AR: spécifiques Öhlins 3 voies + butée hydra




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement