2006
207 é-pure



 

Au Mondial de Paris 2006, Peugeot présente le Concept Car 207 Epure. La personnalité de ce concept est double.
Il dévoile la futur 207 CC, par rapport à la version définitive, c'est par son intérieur que le concept Epure se distingue le plus. Le blanc domine et recouvre tous les éléments de l'habitacle, y compris les plastiques. Seul le plancher, quelques filets sur les sièges et des boutons revêtent une couleur vert absinthe.
Mais ce concept est aussi un démonstrateur technologique. La 207 Epure est animé par la technologie GENEPAC (GENérateur Electrique à Pile A Combustible). Cette chaîne de traction expérimentale regroupe les dernières avancées du groupe PSA Peugeot Citroën sur le sujet et ce, sans dégradation des prestations fonctionnelles et stylistiques du véhicule.
 
Voir en fin de page le détail des caractéristiques.

 
















 

Coup de Cœur alternatif
En 1998, la présentation du concept-car 20cœur et l’enthousiasme du public qu’il provoqua ont ouvert la voie au développement d’une nouvelle silhouette automobile de grande série : le Coupé / Cabriolet. Conciliant rêve et réalité, la 206 CC, premier véhicule du segment des « petites voitures » disposant d’un toit en dur rétractable électriquement, a rencontré le succès que l’on connaît, suivie dans la gamme Peugeot par la 307 CC au sein du segment supérieur.
 
Avec le lancement de la 207 berline, les équipes de Peugeot réfléchissent tout naturellement à une version « CC » intégrée à sa nouvelle gamme, en y apportant tout leur savoir-faire en matière de « silhouette plaisir ».
 
Au travers du concept-car « 207 », la Marque annonce, pour partie, un futur tangible. Toutefois, sa personnalité est double : outre ses 2 facettes, coupé et cabriolet, cette épure de style dissimule également un démonstrateur technologique de la pile à combustible. Une technologie pour un futur plus lointain...
 
La chaîne de traction expérimentale qui entraîne la 207 regroupe les dernières avancées du groupe PSA Peugeot Citroën sur le sujet et ce, sans dégradation des prestations fonctionnelles et stylistiques du véhicule.
 
L’esprit de liberté inhérent à cette silhouette automobile entre ainsi en osmose avec le mode de traction de la voiture : les bénéfices ces qui en découlent - aucune émission polluante, silence d’utilisation - participent pleinement au plaisir d’une utilisation en cabriolet.
Le conducteur, mais aussi sa voiture, font ainsi véritablement corps avec leur environnement. Plaisir et écologie forment alors un tout.
 
 
Style extérieur
La robe « blanc nacré » met en évidence la pureté des formes du concept- car tout en symbolisant l’apport écologique de la technologie qui l’anime. L’avant, racé et expressif, désormais familier de la 207, donne naissance à des lignes fluides et énergiques inédites.
De profil, la ceinture de caisse remonte très haut vers l’arrière avec un effet, qui, conjugué à l’inclinaison du pare-brise et à « l’arche » du toit quand il est présent, contribue au dynamisme de la voiture en lui donnant une impression de mouvement, même à l’arrêt.
Les flancs, sculptés dans leur partie basse, participent à la personnalité de l’ensemble.
Ses jantes spécifiques « Pitlane » en aluminium poli renforcent l’impression d’un véhicule faisant corps avec la route.
 
Une ligne de chrome ceint le pourtour de l’habitacle, englobant une pièce de style qui, située au niveau du haut du couvercle de coffre, participe à la fluidité des volumes arrière. Dans le prolongement de la ligne de coffre, le becquet arrière, dont la forme prononcée est intégrée dans la « peau » du volet, s’inscrit harmonieusement avec le volume général, structuré autour de ses feux à effet diodes.
Ainsi, le soin apporté au traitement des surfaces, le dessin des lignes de style et l’homogénéité des proportions confèrent-ils naturellement au véhicule l’équilibre, l’élégance et la sportivité recherchés par ses auteurs et ce, en coupé comme en cabriolet.
 
Style intérieur
L’intérieur poursuit le thème de la pureté exprimé par l’extérieur. La planche de bord de la 207, originellement douce et fluide, est intégralement recouverte de cuir blanc, tout comme la majeure partie de l’habitacle : ébénisteries, sellerie des 4 assises et même commandes sous-volant. La façade technique laquée blanche, ainsi que des inserts de chrome renforcent l’esprit moderne et technologique de l’ensemble. Des touches de couleur « vert absinthe », prenant leur source dans le coloris du sol du véhicule, sont subtilement réparties dans l’habitacle, notamment sous forme de discrets filets sur la planche de bord, les panneaux de portes, l’arrière des sièges avant ou les appui-têtes. Cette teinte apparaît également au travers des perforations du cuir des assises, telles de petites bulles d’oxygène, en écho au mode de traction écologique du véhicule. Cette harmonie entre tonalités blanches et minérales accentue encore davantage les sensations de liberté, de respiration et d’énergie qui émanent de la voiture.
 
D’un point de vue fonctionnel, le combiné intègre toutes les indications nécessaires au contrôle de l’état de charge de la batterie et de la quantité d’hydrogène embarquée, tandis que l’écran couleur de la console permet la visualisation des flux de puissance entre le moteur électrique, la batterie et la pile à combustible.
 
Pile à combustible
La stratégie de PSA Peugeot Citroën
Dans le contexte mondial de nécessité de moindre consommation d’énergie et de réduction des émissions de CO2, le Groupe PSA Peugeot Citroën poursuit des recherches technologiques sur le véhicule propre et économe. Outre le travail réalisé sur l’amélioration du rendement des moteurs thermiques, notamment avec les moteurs HDi, la possibilité technique des moteurs du Groupe de fonctionner avec des carburants incorporant des biocarburants, l’invention du filtre à particules (FAP) ou les recherches concernant les Hybrides HDi, PSA Peugeot Citroën étudie également la préparation de « technologies de rupture ».
 
Ainsi, dans l’avenir, la pile à combustible et l’hydrogène pourraient-ils représenter un vecteur d’énergie à fort potentiel.
 
Les avantages de la pile à combustible pour son environnement sont nombreux :
• offrir une alternative aux carburants fossiles,
• contribuer à la réduction des émissions de CO2 et donc à la maîtrise de l’effet de serre,
• améliorer la qualité de vie en ville, grâce au silence de fonctionnement des véhicules utilisant un moteur électrique et à la suppression des émissions polluantes locales.
 
Cette technologie doit encore relever de nombreux défis techniques et économiques avant d’en envisager la production en grande série.
PSA Peugeot Citroën a donc engagé une démarche de recherche visant à explorer différentes solutions. Ces travaux ont successivement engendré la réalisation de plusieurs démonstrateurs.
 
Taxi PAC
Le Peugeot Taxi PAC est une sorte de « taxi londonien du XXIème siècle ». Dans ce démonstrateur, l’hydrogène est stocké sous forme de gaz comprimé (300 bar) dans un rack amovible. Le remplissage (échange d’un rack vide par un rack plein) se fait donc rapidement, ce qui correspond parfaitement à l’usage ciblé : celui des flottes urbaines.
H2O
Le Peugeot H2O, est une rencontre entre un rêve d’enfant et un rêve d’ingénieur : derrière le thème du véhicule de pompier, il vise à apporter une solution au problème de stockage de l’hydrogène, en fabriquant celui-ci à bord, à la demande, à partir d’une solution aqueuse de borohydrure de sodium.
Quark
Le Peugeot Quark, quad 2 places racé et futuriste, illustre de nombreuses innovations au travers de son extrême compacité. Ainsi, la pile à combustible est-elle refroidie par air et l’hydrogène stocké dans une seule bouteille « plug & drive » sous une pression de 700 bar (ce qui augmente l’autonomie du véhicule par rapport à une pression de 350 bar). A la place d’un moteur unique, le Quark dispose de 4 moteurs électriques situés dans chacune de ses roues.
 
Dans la continuité de ces recherches, le Groupe, en partenariat avec le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique), travaille actuellement sur une pile permettant de franchir une nouvelle étape en termes de puissance électrique, de rendement énergétique et de compacité : le GENEPAC (GENérateur Electrique à Pile A Combustible). Cette technologie est aujourd’hui présente dans la 207 Epure.
 
La technologie PAC
Principe de fonctionnement de la PAC associée au moteur électrique
Pour fonctionner, une pile à combustible a besoin d’hydrogène et d’oxygène. L’oxygène est puisé dans l’air, alors que l’hydrogène est stocké à bord. L’association des deux éléments entraîne une réaction électrochimique provoquant un déplacement d’électrons et de protons, ce qui produit simultanément de la chaleur, de l’eau, et surtout de l’électricité.
La 207 Epure, comme les démonstrateurs précédents, utilise la pile à combustible comme source d’énergie électrique embarquée (principe du « range extender »). Elle alimente ainsi directement le moteur électrique et contribue à la recharge des batteries.
 
Contenu technologique de 207 Epure: la « GENEPAC 20 »
207 Epure reçoit, pour la première fois sur un démonstrateur, la pile à combustible GENEPAC. Combinant simplicité et modularité, cette pile de conception française est étudiée pour être compacte et efficace.
 
Le principe de cette nouvelle pile de technologie PEMFC (Proton Exchange Membrane Fuel Cell) repose sur l’utilisation de plaques minces en acier inoxydable embouties, permettant de réduire le coût et le volume de la pile par rapport aux plaques traditionnelles.
 
Ce système permet également de décliner facilement la puissance de la pile. Ainsi, la pile utilisée sur ce démonstrateur et dénommée « GENEPAC 20 » est une version de 20 kW du système GENEPAC.
Concrètement, « GENEPAC 20 » est constituée de deux modules comprenant chacun un empilement de plaques minces et un assemblage de membranes électrodes. Ce système pile à combustible offre ainsi un niveau de rendement supérieur à 50 % contre 25 à 30 % pour un moteur thermique.
 
Les cinq bouteilles contiennent ensemble 3 kg d’hydrogène comprimé à 700 bars. Elles apportent ainsi au moteur électrique et à la batterie de type « lithium-Ion » un maximum d’énergie et d’autonomie. Elles sont situées au fond du coffre du véhicule, ce qui épargne les 2 places arrière, autorise le fonctionnement du mécanisme du toit rétractable et laisse une partie du coffre exploitable en position coupé.
 
L’utilisation d’un moteur électrique permet à la « 207 Epure» de ne consommer de l’énergie que si elle est en mouvement et d’en récupérer lorsqu’elle est en phase de décélération. Il rend ce démonstrateur également silencieux, qualité importante pour un véhicule circulant en ville et très appréciable pour une conduite en cabriolet.
 
Ces technologies PAC permettent au démonstrateur « 207 Epure» d’atteindre une autonomie conséquente (environ 350 km) tout en offrant un niveau de performances agréable avec une vitesse maximale de 130 km/h.
 
Contribuant à préserver un air pur en ne rejetant que de l’eau, cette 207 du futur est ainsi adaptée à un usage urbain et sub-urbain... Pour de « pures sensations », inédites et toujours plus intenses !
 

MOTORISATION : Type électrique
Puissance nominale : 40 kW
Puissance en crête : 70 kW
Couple max : 180 Nm

BATTERIE DE PUISSANCE : Nature Lithium-Ion
Puissance max : 50 kW

PILE A COMBUSTIBLE « GENEPAC 20 »
Partenaire : CEA
Puissance max : 20 kW

RESERVE D’HYDROGENE
Volume de chacune des 5 bouteilles : 15 litres
Pression de chaque bouteille : 700 bars
Masse totale d’hydrogène embarquée : 3 kg

PERFORMANCES
Vitesse maximale : 130 km/h
0 à 100 km/h : 15,0 s
30 à 60 km/h : 3,5 s

AUTONOMIE : 350 km
MASSE : 1550 kg

DIMENSIONS EXTERIEURES
Longueur : 4,037 m
Largeur hors tout : 1,749 m
Empattement : 2,540m
Hauteur : 1,387 m
Porte-à-faux avant : 0,836 m
Porte-à-faux arrière : 0,661 m

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement