1947
202 Darl'Mat

 

L’histoire de la 202 Grand Sport DS (Darl’Mat) des records

 
Après la seconde guerre mondiale, Emile Darl’Mat, le dynamique concessionnaire Peugeot parisien, fort de ses succès d’avant-guerre, se lance dans la réalisation d’une nouvelle Peugeot Darl’Mat, cette fois sur la base de la 202. Malheureusement, contrairement à ces ainées, la 202 DS ne sera jamais produite en série et demeure un exemplaire unique destiné à évoluer sur l’anneau de vitesse de Linas-Montlhéry.

Trois châssis spéciaux, proches de ceux des 202 BH équipée de suspensions et de freins préfigurant la future 203 sont produits et assemblés dans les usines de Sochaux fin 1946 et début 1947 et envoyés chez Darl’Mat. Mais un seul fut utilisé pour la construction de la 202 DS
Pour rentrer dans la catégorie de 1100 cm3, le moteur est sous-alésé à 66.5mm au lieu de 68mm. Mais les transformations sont nombreuses pour améliorer les performances : Augmentation du taux de compression, nouvelle boite de vitesse Cotal à 4 rapports avec commande sur la colonne de direction, nouveau rapport de pont permettant une surmultiplication, nouveau pneumatiques Michelin, carrosserie en aluminium... Le poids passe de 835 kg à 750 kg et le Cx de 0.50 à 0.298.

L’homologation effectuée par Peugeot a lieu le 24 mai 1947.

Le 21 octobre 1947 l’équipe, dirigée par Charles de Cortanze avec pour pilotes les frères Marcel et Maurice Goux, Jean Pujol et Eugène Martin, s’attaque aux records de la classe 1100 cm3 sur le circuit de Linas-Montlhéry. Trois records du monde sont battus : Les 1000 miles à144.536 km/h de moyenne, les 12 heures à 144.548 km/h de moyenne et les 2000 kilomètres à 145.041 km/h de moyenne. Le meilleur tour est chronométré à 155.3 km/h et la consommation moyenne est de 10.55 l/100.

La 202 DS est présentée au Salon de l’Auto de Paris 1947 puis au Salon de Bruxelles, elle part ensuite en Uruguay où elle devient la propriété de l’importateur Peugeot local. Lors du déchargement du bateau, la voiture, mal attachée tombe sur le quai et brûle partiellement. Entreposée alors en l’état dans un hangar, elle n’est restaurée, voire reconstruite, qu’en 1992. Mais beaucoup de détails ne sont plus conformes à l’origine. En reviendra en 1996 pour un court séjour en France où on put l’admirer entre autres à Rétromobile.
 
Sources :
Musée de l’Aventure Peugeot
Automobilia de décembre 1996 – Article de François Allain

 

Plan de la 202 Coupé Sport DS (DS pour Darl’Mat Sport) daté du 13/03/1947


Photo de la voiture en cours de construction


Le 21 octobre 1947 sur la piste de l’autodrome de Linas-Montlhéry




Charles de Cortanze pose aux côtés de la 202 DS, rue Malar, à Paris, non loin du garage Darl’Mat. La voiture n’a encore reçu aucune peinture.


Quelques heures avant sa présentation au Salon de l’Auto 1947, la 202 DS est photographiée rue Cognac-Jay à Paris, à quelques dizaines de mètres du garage Darl’Mat. Depuis les records, elle a été peinte et dotée d’un écusson Peugeot fixé sur le capot.




Le stand Peugeot du Salon de l’Auto 1947 avec à l’avant sur un petit podium, la 202 DS.
Photo prise juste avant l’ouverture au public.


La 202 DS est exposée au Salon de l’Auto à Paris du 23 octobre au 5 novembre 1947.
Elle arbore un ruban tricolore pour rappeler les records récemment effectués.
La voiture suscite visiblement un vif intérêt des visiteurs.






La 202 DS reconstruite exposée à Rétromobile à Paris en 1996




La 202 DS reconstruite
dans le magasin d’exposition de l’importateur Peugeot de Montevideo en Uruguay





 




Créer un site
Créer un site